Projets n°12

Chères amies,

J’espère que mes précédents articles vous ont plu.

Bonne réalisation, c est à vous maintenant !

Je vous proposerai en projets n°12 :

*Projet couture : méthode couture à la machine d’un gilet tricoté Enfant 

*Projet surprise : en crochet (fleurs)

A bientôt.

Share This:

11- Couture sac de courses en tissu

Si vous en avez assez des sacs de courses en plastique…, cousez votre sac de courses en tissu ! Il sera aux dimensions et décoré comme vous souhaitez, solide, lavable et peu onéreux !

Fournitures : toile de coton à patron beige (3 € le mètre seulement) ou coton épais de couleur

Patron : pour mon sac en tissu, j’ai choisi les dimensions suivantes au final : devant/dos 40 cm, fond 20 cm de large et les anses de 55 cm.

Pour cela, je découpe dans le tissu (surplus de couture déjà compris) : 4 rectangles pour le devant et le dos de 45 cm x 42 cm et 2 rectangles pour les anses de 10 cm x 60 cm, 1 long rectangle pour le fond de 22 cm x 124 cm.

Décoration : Vous décorez le devant selon vos envies ! Pour ma part, j’ai choisi de réaliser une broderie à la main d’après ce livre. J’ai utilisé la technique du papier carbone (voir projet broderie janvier 2017) et ai pris 1 brin de fil pour le point arrière, le passé empiétant et 2 brins pour le fil métallisé.

Réalisation : Je repasse toutes les pièces. Je surfile les rectangles 45 cm x 42 cm ensemble 2 par 2   et surfile le long rectangle. Endroit contre endroit, je pique le long rectangle au devant (2 côtés et le bas) puis le long rectangle au dos (2 côtés et le bas). A noter que pour effectuer cette étape, j’épingle bien et ne pique pas sur 4 cm en haut (ce sera le rempli propre pour les anses. Je prépare les anses : comme pour réaliser un biais et les surpique de chaque côté sur la longueur, au final, elles mesures 2.5 cm x 60 cm. Enfin, je retourne le sac sur l’endroit. J’égalise le haut et  effectue le rempli, insère les anses à 10 cm des côtés et épingle. Je pique sur l’endroit à 0.5 cm le haut.

 

Astuces : je trouve que ce sac de courses a la taille idéale pour ranger les jouets des enfants.

Share This:

11 – Broderie machine : accessoires pratiques et essais renforts

Chères amies, ayant le souhait ou venant d’acheter une machine brodeuse (type Brother 955)

Accessoires :

Un porte-bijoux ne me sert pas pour mes bijoux mais… pour mes bobines de broderie.  Ainsi, les fils ne s’emmêlent plus et les bobines sont placées dans l’ordre de la broderie.

Petit matériel utile :

Quand on débute en broderie machine, il est difficile de savoir quel matériel est vraiment indispensable…  Grâce à la pratique voici le contenu de ma trousse :

des aiguilles  broderie machine 75/80 pour les tissus moyens, des aiguilles 90 pour les  tissus épais, des aiguilles spéciales fils métallisés, du fil blanc spécial canette (il en existe aussi en noir), des fils polyester mats (fils à coudre de base), des fils polyester brillants (mondial tissus, rascol, ebay), de la colle en bombe repositionnable.
Sans oublier bien sûr les renforts non tissés  indispensables pour :
*le dessous des tissus : un déchirable (vlieseline stickvlies stich n° Tear), un hydrosoluble à petits trous de chez Rascol.com (vlieseline soluvlies)
*et pour le cas particulier du tissu éponge, un renfort pour le dessus du tissu : un hydrosoluble transparent (du site lefildemesidees.com).

Et tout près de moi, je garde à portée de main le mode d’emploi de la Brodeuse ainsi que ses petits accessoires.

 Mes essais :

*Tissu coton, renfort dessous vlieseline  H200 : la broderie gondole beaucoup. Ce n’est pas joli.

*Tissu coton, renfort dessous vlieseline H 250 : la broderie gondole un tout petit peu. A utiliser pour les appliqués, les petits motifs

*Tissu polaire, renfort hydrosoluble transparent dessus : la broderie est jolie

*Tissu éponge, renfort hydrosoluble transparent dessus : la broderie est jolie.

* Tissus coton, renfort dessous déchirable ou hydrosoluble : la broderie est jolie

Mes astuces : pour obtenir une jolie broderie, je vérifie avant chaque nouvelle broderie que : ma tension du fil du haut (bobine) est sur 4, que la canette est bien remplie, que mon aiguille n’est pas tordue (l’aiguille se casse souvent, tous les 5 motifs environ pour moi), que les griffes d’entrainement soient bien baissées. Enfin, j’installe dans l’ordre de passage mes bobines de fil sur le porte-bijoux. Et c’est parti, la broderie peut commencer !

Pour le choix des motifs, grâce au logiciel PE Design plus, il est possible de transformer un clipart format JPEG de votre choix (6 couleurs maximum sinon l’image est déformée, non utilisable donc)  en format PES compatible avec la clé USB de votre brodeuse.

Notre créativité est ainsi illimitée ! A vos essais !

Share This:

10 – couture sac avec des liens (pour des jouets, des livres…)

Et si on cousait un sac avec des liens (pour des jouets, des livres…) ?

Fournitures : toile de lin ou tissu coton, coton de couleur pour les liens 

Réalisation : je découpe dans le tissu de lin/coton 2 rectangles de 20 cm x 30 cm. Chaque rectangle : je les surfile et réalise une coulisse de 3 cm. Puis, je positionne chaque rectangle endroit contre endroit et pique les côtés et le bas. Je retourne le sac sur l’endroit. Je réalise 2 liens en découpant dans le tissu de coton de couleur 2 rectangles de 60 cm x 4 cm, je les replie, comme la méthode du biais, pour obtenir 2 rectangles de 60 x 1 cm. Je les pique et les insère dans la coulisse de la manière suivante : 1 à droite, je fais tout le tour et ressors à droite et le second à gauche, je fais tout le tour et ressors à gauche. Enfin, je réalise 2 nœuds comme la photo ci-dessous. C’est fini ! 

   

En fonction de ce que vous souhaitez y mettre, vous pouvez adapter la taille du sac et le décorer.

A votre imagination. Bonne création !

 

Share This:

10 – Tricot enfant – chaussettes à 2 aiguilles

Et si on tricotait de jolies petites chaussettes pour enfant t. 21 (technique avec 2 aiguilles) ?

Fournitures : laine câline Bergère de France, petites aiguilles doubles pointes 2,5 et 3.

Mon patron : avec les aiguilles 2.5, je monte 40 m et tricote en côtes 2/2 pendant 3 cm. Je continue en jersey endroit. Pour le talon : sur 8 m, j’utilise la méthode des rangs raccourcis « wrap and turn » tous les 2 rangs 5 x 1 m puis je reprends les mailles 5 x 1 m. Puis, je reprends toutes les m. et tricote en jersey endroit pendant 5 cm. Pour la pointe du pied, je tricote  comme suit : 8 m., 1 surjet simple, 2 m. ensemble à l’endroit, 16 m, 1 surjet simple, 2 m. ensemble endroit, 8 m et répète ces diminutions les unes au dessus des autres encore 3 fois. Enfin, je passe le fil dans une aiguille à laine et fais une couture fine (ou méthode « grafting »).
Astuce : peu de livres paraissent sur le thème des chaussons, chaussettes, gants… Alors si cela vous plaît, il ne faut pas rater la revue « Anna créatif » qui paraît en automne !

Autre modèle : même principe que les chaussettes bleues sauf pour le début : j’ai utilisé de la laine neige de Phildar. Avec les aiguilles 2.5 doubles pointes, je monte 20 m et tricote en point mousse. Puis tout est pareil.

Share This:

9 – Broderie à l’aiguille – oiseaux et fleurs

 

Vous connaissez peut-être… Je trouve cela joli !

Astuce : pour ma part, je trouve que les kits complets (tissu imprimé avec fils de broderie) sont assez onéreux environ 50 € pour un format A4.  Alors, je choisis un modèle parmi les livres « peinture à numéros » au bureau de tabac. Ce mois-ci, j’en ai trouvé un adapté avec de jolis modèles oiseaux/fleurs. Au lieu d’utiliser des feutres, j’utilise 1 aiguille et des fils à broder ! Un anti-stress garanti !

Fournitures : 1 aiguille à broder, du fils à broder, 1 cadre à broder, 1 modèle, 1 carré de coton blanc, du papier carbone (rouge sur la photo). 

Réalisation : Pour copier le dessin sur le tissu, je dispose sur ma table : le carré de coton (ou lin), le papier carbone face rouge du côté du coton/lin et par dessus l’image à transférer. Avec un crayon à papier, je repasse sur le dessin et le motif apparaît en rouge sur le tissu blanc. Magique !

Pour la réalisation : je choisis un motif de la broderie : par exemple une fleur, je réalise le contour du motif au point de tige puis je brode l’intérieur au passé empiétant en effectuant avec 1 brin de fil des points irréguliers d’environ 1.5 cm petit, grand, petit, grand… de l’intérieur du motif vers le contour.

Share This:

9 – couture enfant – bavoirs et attache sucette

Les bavoirs 

Fournitures : tissu éponge, du biais, pression

Réalisation : comme patron, j’adapte un modèle acheté aux mensurations du moment de ma fille… Je découpe le patron dans le tissu éponge. Je positionne le biais endroit contre endroit, épingle et pique (fil du dessus : bobine couleur du biais, fil du dessous : canette couleur de l’éponge). Puis, je le retourne sur l’envers et réalise un point « glissé » à la main. Cette pose de biais est jolie, solide et invisible sur l’endroit. Enfin, je pose la pression avec la pince Prym.

           

Pour le biais, il vous est possible de le créer vous-même dans le tissu de votre choix : coton à petits motifs, disney… et décorer le bavoir en rajoutant une broderie, un appliqué… Pour ma part, j’ai choisi le célèbre appliqué en patchwork « Sunbonnet sue ». Pour le zigzag réalisé autour des pièces de l’appliqué, j’ai réglé le point zig zag sur : 1 et 3,5.

        

Le patron est issu de ce livre ci-dessous des « Editions de Saxe », il détaille très bien les blocs principaux du patchwork.

L’attache sucette 

Fournitures : tissu coton, thermocollant moyen, pression, pince bretelles

Réalisation : je découpe dans le tissu coton et dans le thermocollant un rectangle de 45 cm x 4 cm. Je thermocolle le tissu coton. Puis, je le plie en 2 et insère la pince bretelles. Ensuite je surpique ce rectangle et pose la pression à 1 cm et 6 cm du bord. Au final, l’attache sucette mesure 22 cm x 2 cm.

          

Comme je les trouve pratique, j’en ai fait plusieurs !

Temps de réalisation : un après-midi 

Share This:

8 – patchwork – housse de coussins 45 cm

Pour finaliser la déco du salon à la montagne, rien de tel que rajouter des coussins carrés de 45 cm sur les canapés et réaliser des housses « portefeuille » avec un joli motif du patchwork : le « nine patch ».

Fournitures : 3 couleurs différentes de tissus polaires, des coussins de 45 cm, du molleton, du tissu coton blanc

Réalisation : Je réalise les coussins sur le même principe que les coussins de chaise en mettant 8 épaisseurs de molleton.

Pour la housse : pour le devant, je découpe 9 carrés de 18 cm dans les polaires de couleur. Je les assemble par ligne puis par colonne. Pour le dos, je découpe un rectangle de coton de 45 cm x 65 cm. Je pique le bas du tissu coton (rempli d’ 1 cm) et replie ce tissu pour obtenir un carré de 45 cm. Puis, je pose le carré de polaire sur le carré de coton endroit contre endroit et pique sur les 3 côtés.

    

Temps de réalisation : 1 h 30

 

Share This:

8 – Couture maison – dessus de chaise


A la montagne, le tissu polaire est de rigueur ! Pour la déco du salon, j’ai donc disposé sur les 2 canapés des plaids polaires couleur taupe et sur la table une jolie nappe style « montagne » taupe, rouge avec des cœurs, des flocons…

Il ne reste donc plus qu’à réaliser des coussins de chaises confortables et des housses lavables assorties.

Fournitures : du tissu polaire, du biais blanc, du coton blanc, du molleton.

Réalisation :  tout d’abord, je réalise les coussins en coupant un tissu de coton blanc de 45 cm x 90 cm. Je pique 2 côtés, j’insère le molleton (4 épaisseurs) et pique sur l’endroit le dernier côté. Le coussin est donc fini.

Si on souhaite un coussin plus épais, il n’y a qu’à rajouter l’épaisseur souhaitée de molleton.

     

Puis, pour la housse : 

Fournitures : dans le tissu de coton blanc, pour le dos de la housse : je coupe un carré de 48 cm et pour les 4 liens : 4 rectangles de 30 cm x 4,5 cm (qui donneront une fois repliés 30 cm x 1 cm). Dans la polaire rouge et la polaire taupe : un triangle rectangle de 48 cm.

Réalisation : je pique les 2 diagonales des triangles endroit contre endroit, puis je pique endroit contre endroit le carré de polaire obtenu au carré de coton blanc sur 3 côtés, je rajoute les liens sur le 4ème côté et couds 15 cm de chaque côté de ce 4 ème côté. Au milieu, il n’y a pas de couture sur 10 cm. C’est normal, c’est par là que j’insère le coussin molletonné.

Temps de réalisation pour 4 coussins : un après-midi.

 

 

 

Share This:

7- Couture sac – tote bag et porte monnaie berlingot assortis

Le tote bag est partout cet hiver dans les magasins ! Vous pouvez réaliser le vôtre aussi à votre goût et la taille désirée. Il en existe de différentes tailles (carré de 40 cm et anses de 2 cm x 54 cm, etc…). Pour ma part, je réalise le tote bag suivant. 

Patron : j‘ai fini la broderie sur le tissu lin, mon tote bag sera un rectangle de 40 cm x 35 cm avec 2 anses de 2,5 cm x 58 cm à 8 cm des bords, doublé, fond 4 cm.  

Fournitures : tissu lin pour l’extérieur du tote bag et les anses , tissu coton fuchsia pour l’intérieur du tote bag. 

Réalisation : je découpe chaque pièce et les surfile. Je pique endroit contre endroit les 2 rectangles de lin (les 2 côtés et le bas), je pique endroit contre endroit les 2 rectangles de tissu coton fuchsia (les 2 côtés et le bas). Je pique le fond (2 angles) du sac extérieur et ceux du sac intérieur. Je forme les anses (7 cm x 60 cm qui une fois repliées et cousues donneront au final 2,5 cm x 58 cm). Je les couds au sac intérieur à 8 cm des bords. J’insère le sac intérieur dans le sac extérieur, je replie le haut du sac et le surpique à 2 mm.

Temps de réalisation : 1 h 30 et 6 €

Porte-monnaie berlingot : 

Avec le reste de tissu, je découpe 2 carrés de 12 cm dans le tissu lin pour la partie extérieure et 2 carrés de 12 cm dans le tissu coton fuchsia pour la partie intérieure. J’utilise les ciseaux cranteurs (ou surfile au point zig zag) les 4 pièces, pose la fermeture éclair, pique sur 2 côtés et pique le 3 ème côté en diagonale, ce qui donne la forme berlingot.

Share This: